Ferrari de Harmut Lehbrink | Photos de Rainer W. Schlegelmilch

Ferrari de Hartmut Lehbrink 2

Livre en Français | Anglais | Allemand | Italien | 1995 | 382 pages

L’oreille y est sensible : une Ferrari, quelle qu’elle soit, même si elle doit être conforme aux normes antipolluantes les plus strictes, contient un brin de légende acquise au Mans, à Monza, à la Targa Florio. Elle raconte sa propre histoire qui s’étend sur cinquante années de sport automobile. L’oeil la perçoit : dessinées par des artistes comme Michelotti ou Pininfarina, les formes des prototype, des voitures de sport ou des coupés routiers marqués de l’emblème du cheval noir cabré possèdent leur propre dynamique qui les fait passer du départ à la ligne d’arrivée, ou de Paris à Rome, dans les plus brefs délais. Les influences diverses et l’évolution de ces lignes tracées dans un souci de performances : c’est ce que relate ce livre par le verbe et par l’image. Il met aussi en exergue le fait que la compétition est mère de toute chose. Enfin, il parle des moteurs, des voitures et aussi, des hommes qui sont à leur origine. À chaque fois que paraît un nouveau livre consacré à Ferrari, je me pose la question de savoir pourquoi et comment ce thème déjà tant traité peut demeurer aussi intéressant. En ce qui concerne le présent ouvrage, il m’a surtout impressionné par la qualité des textes, la précision des informations et la clarté des illustrations.